28 septembre 2021

Kevers.eu

what else if not that

Restauration d’un Amplificateur BELGE à tube de la marque Velleman K4000

En premier, je voudrais remercier Jean François pour ce don ainsi que son article très intéressant :

Tension filament des tubes d’émission – chauffe qui peut !

je voudrais aussi remercier la société Belge Velleman pour leur gentillesse et qui a dû fouiller ses archives pour retrouver les schémas électroniques de cette petite merveille

Un tout grand merci aussi a André Massart pour ses précieux conseils sur cet ampli ainsi que la qualité des tubes EL34

Voilà à quoi devrait ressembler l’amplificateur après restauration

Voilà à quoi ressemble l’amplificateur aujourd’hui

Après plusieurs dizaines d’années stockées dans un garage, une restauration cosmétique et électronique s’impose

étape 1 le démontage des cartes électroniques. cet ampli possède deux cartes d’amplification d’une puissance de 95 watts RMS, d’une carte préamplificateur, d’un carte alimentation BT et HT ainsi qu’une carte a retard afin de retarder la mise sous tension de la HT après la chauffer des tubes.

étapes 2 démontages des transformateurs toriques qui font certainement l’une de ses qualités principales.

étapes 3 après avoir évacué le cimetière des anciens occupants de cet ampli et une minutes de silence, le temps d’aller siroter un café expresso.

étapes 4 c’est au tour du démontage des innombrable spacer et vis pour passer ensuite au ponçage

étapes 5 après avoir poncé le boitier de manier soutenue, j’ai appliqué un primaire pour ensuite peindre le boîtier en noir comme à l’origine.

étape 6 remonter les transformateurs

ATT: surtout ne pas faire comme moi, car en montant les transformateurs je me suis rendu compte que monter les fiches bananes pour les HP devenait pratiquement impossible et ainsi que pour les fiches RCA pour les entrées audio, in fine monter démonter c’est toujours de la restauration 😉

vous devrez faire très attention pour connecter les sorties du transfo de ligne sur les bornes HP, car intuitivement pour moi « le fil rouge sur le fil rouge et le fil noir sur le fil noir ! mais qui a fait … » et bien non, non et re non, je suis assez méfiant des humeurs des ingénieurs et de leurs petites pépites.

Donc il faudra penser à inverse la couleur des files rouge sur le noir et noir sur le rouge, sinon vous risqueriez d’avoir des surprises dans la boucle de contre-réaction qui risque de se transformer en boucle de réaction et avoir un joli générateur signal 😉

Et si vous hésitez et vous auriez raison après tout, voici le document qui traite de la connectique de ce transfo de ligne

Petite astuce pour ne pas abimer la connectique pendant les manipulations, j’ai ajouté deux cales de bois comme ceci :

je reviendrais plus tard sur ce beau projet, car étant divorcé et trois enfants je poserais une petite pause afin de m’occuper de mes cacahouètes pendant une quinzaine de jours 😉

les enfant c’est aussi un joli projet sans fin 😉 si ça vous intéresses, je leur prépare un pizza ! OK c’est hors sujet 😀

Mozzarella, Chorizo, Oignon, Tomates, Courgettes …. 😀